CLEMENCE BOISNARD, COMME UN OURAGAN

Révélée dans la Fête est finie en 2018, la jeune actrice de 25 ans, crève l’écran pour 1nstant. Rencontre atomique.

Elle adore employer le mot « rageant » ; elle affiche un charisme déroutant de naturel ; elle est brune, mais attend avec impatience la fin de son tournage pour passer au carré roux, et d’ailleurs, elle adorerai changer de coupe tout le temps ; elle pétille, sans se regarder le nombril ; elle est parisienne, collectionne les bananes et les tee-shirts de groupe de rock ; elle a du caractère, le verbe et le tempérament fougueux -elle est encore libre et vierge de toute inclinaison narcissique et de tout automatisme lié à sa profession d’actrice. Révélée l’an passé dans La fête est finie, où elle incarne une jeune toxicomane, Clémence Boisnard, va faire la une de Vanity Fair aux côté d’une dizaine d’autres comédiennes sélectionnées pour les César où elle était nominée. Carrière, mode et personnalité, elle livre tout lors d’une séance photo « un exercice super difficile car tu joues sans parler –c’est déroutant ! »

Tu as débuté ta carrière à cause d’un casting sauvage ?
Oui, j’ai été repérée lors d’un concert d’Oxmo Puccino à 19 ans et envoyée sur un court métrage. Deux an et demi plus tard, j’ai passé le casting de La fête est finie, de Marie-Gaël Weiss. J’y ai décroché le premier rôle ! En ce moment, je tourne un court sur l’addiction aux réseaux sociaux de Thierry Branly.

Que faisais tu avant ?
J’étais « animatrice escroc » pour enfants. J’ai refusé de passer mon bac. J’étais une ado assez difficile… En tant qu’animatrice, je me suis retrouvée dans des situations ubuesques, à devoir animer un atelier d’échec pour des CP qui a fini en chorale.

Es tu une addict aux réseaux sociaux ?
Quand j’ai débuté, on m’a engagé à me mettre sur l’un d’entre eux. J’ai choisi Intsagram et je me suis laissée (un peu trop) prendre au jeu. Aujourd’hui j’en suis revenue et je trouve super flippant d’exposer toute sa vie ainsi.

Ton rapport à la mode a t il évolué ?
J’adore me saper ! Depuis 10 ans, je collectionne les bananes, les tee-shirts de rock, les bandanas en fripe ou en boutique. Aujourd’hui, on m’offre des fringues et parfois je m’achète des pièces, ce que je n’aurais jamais fait auparavant…

Te sens-tu anticonformiste ?
Entre 15 et 19 ans, j’avais un look rock : pull, perfecto en cuir et bandana –adopté après que ma mère m’ait coupé les cheveux trop courts !

Tu nourris un lien étroit avec Antik Batik. Pourquoi ?
C’est une marque que j’adore. Gabriella (Cortese) a été la seule à me prendre sous son aile à l’époque de La fête est finie et aujourd’hui, je fais quelques shootings pour des photos sur instagram. C’est comme une maman.

Ta tenue idéale ?
Un pantalon en cuir Antik Batik, un gros sweat et des bottines !

Quel est ton rapport à l’image ?
Je n’ai pas envie de ressembler aux comédiennes  formatées. Je ne veux pas entrer dans le contrôle permanent, presque schizophrénique de ma personnalité ? Garder le peps en somme. On m’a reproché d’être trop spontanée, mon franc parler, voir de dire des grossièretés…

Sur un shooting, tu attends quoi ?
On m’a dit qu’il ne fallait pas sourire, qu’en mode, cela ne se faisait pas. Mais moi, j’ai envie qu’il se dégage quelque chose de joyeux !

Tu adores le cinéma naturaliste, mais qu’aimerais tu jouer d’autre à l’avenir ?
En effet, je suis fan de Kechiche ou Ken Loach. Mais je rêve aussi de jouer dans un film d’époque : avec des costumes, des décors et un langage plus soutenu.

Look #1

Portrait de la jeune actrice maquillée par Aurélie Deltour.

Look #2 

Clémence porte un top rouge blanc et noir de la marque Koche, un pantalon noir avec élastique à la cheville Didit, des chaussettes Jordan à shopper sur GoSport, des chaussures Koche, bagues Harumi Klossowska De Rola .

Look #3

Pantalon bleu see by Chloe, body en coton blanc Levi’s à shopper sur stylefile, boots argentées Roseanna, veste de costume à carreaux avec manches en soie noir Barbara Bui , bagues Harumi Klossowska De Rola  

Look #4 – image 1

Clémence porte une mini robe en laine rose Rouje , des chaussettes Jordan à shopper sur GoSport , des baskets Nike , des bagues Harumi Klossowska De Rola.

Look #4 – image 2

La jeune actrice porte une tunique en cuir et dentelle Christopher Kane, un legging beige en lycra Nanushka , des boots python Isabel Marant , des bagues Harumi Klossowska De Rola

Look #5

Clémence porte un t-shirt blanc en coton avec un foulard intégré SACAI à shopper sur Tessabit, un pantalon imperméable à carreaux Off White, des chaussettes blanches Jordan à shopper sur GoSport, une paire de chaussure ouverte Victoria / Tomas, des bagues Harumi Klossowska De Rola .

Look #6

Jolie chemise en soie à motif floral Roseanna. Veste à motif pied de poule et empiècement en cuir Zadig et Voltaire. Jean gris Tibi. Boots python Isabel Marant . Bagues Harumi Klossowska De Rola

  • Interview / Judith Spinoza

  • Models / Actrice / Clémence Boisnard

  • Photographe / Thierry Lebraly

  • Styliste / Christine Lerche

  • Design graphique / Vinz

  • Make-up / Hair / Aurelie Deltour

  • Stagiaire / Annabelle Ferrera

  • Produced / 1nstant.fr