REALITY STUDIO, AUX FRONTIERES DU REEL

Un style épuré, des pièces conceptuelles flirtant avec des étoffes traditionnelles. Depuis 2005, le label allemand Reality Studio propose « du daily wear avec du style ! »

Elle a travaillé trois ans en Chine, choisi un compagnon japonais, traversé les quatre coins du monde, l’œil et le cœur bien ouverts. Si Svenja Specht est Allemande, elle est avant tout imprégnée de tout –comme son contraire.

En clair, sa marque Reality Studio, fondée en 2005 à Berlin, mêle avec ferveur l’occident et l’orient, le masculin féminin, la classicisme et l’expérimental, la féminité d’un plissé avec les codes boyish du streetwear. L’un toujours accompagné de l’autre, rassemblés et retaillés.

Ainsi le nom du label, Reality Studio, choisi en hommage à William S. Burroughs et Jack Kerouac et leur technique du cut-up, mise au point dans une petite chambre du Beat Hotel (cut-up studio), consistant à réarranger des fragments aléatoires de textes.

« Nous aussi, nous recréons à partir de quelque chose d’existant. C’est une façon de rassembler. De laisser parler plusieurs voix. Ainsi, le Studio, symbolise le savoir personne de chacun à donner vie de façon différente à un tissu, un objet ou un vêtement, alors que Reality fait référence à ma réalité et à celle dans laquelle nous vivons. »

Sa constante : les matières artisanales et la touche asiatique, qui forment le socle du style imaginé par Svenja Specht. « Transposé à grande échelle, cela pose naturellement des problèmes. J’ai donc parfois transposé la matière par des photographies de dentelles ou des imprimés traditionnels. » C’est pour donner tout son poids et sa consistance à cet amour du handmade que la créatrice a choisi d’installer son label au Portugal en 2014.

Avec la ligne AH 2019, Reality Studio signe sa 29ème collection. La première fut réalisée en hommage au Inuits « Atanarjuat » avec des tissus d’Ouzbékistan de 53 cm de large. « Généralement, je pars d’un tissus traditionnel et de ses contraintes  -idem pour ceux du Japon, qui ont une taille définie- pour ne créer mon design qu’ensuite. » « La collection AH 2019, reprend-elle, est un hommage au feu d’artifice. » Multicolore, osée, elle rassemble ses best sellers –manteaux ou vestes confortables en satin matelassé et en laine-, mais aussi des pantalons et des tops plissés, ainsi que des « ensembles Chanel asiatiques » : veste et jupe matelassées, soulignés par une bordure vive.

« Cette collection symbolise le tournant vers la nouvelle année à un moment charnière de la mode -l’ère digitale : on souhaite ralentir le rythme tout en étant confronté à une accélération permanente. Il y a une distorsion entre nos aspirations et la réalité. Par cette collection, j’ai souhaité me libérer symboliquement des « mauvais esprits » pour m’ouvrir à quelque chose de neuf. »

Comme une réponse au credo de la marque « Do what you love and live now », que la créatrice applique à la lettre et au bout de tissu près !

  • Marque / Reality studio

  • Interview / Judith Spinoza

  • Graphisme / Vinz

  • Produced / 1nstant.fr