L’INTERVIEW DE VALERIE FROJO DIRECTRICE ARTISTIQUE DES BIJOUX CHARLET

L'interview de la directrice artistique Valerie Frojo des bijoux Charlet, cette maison centenaire de Marseille parle à 1nstant de ses créations et anticipe les tendances de l’automne. Interview by Silvia Manzoni.

Valerie Frojo directrice artistique pour les bijoux Charlet interview 1nstant.fr

Valerie Frojo directrice artistique  pour les bijoux Charlet interview 1nstant.fr

Valerie Frojo directrice artistique pour les bijoux Charlet interview 1nstant.fr

Valerie Frojo directrice artistique  pour les bijoux Charlet interview 1nstant.fr

Valerie Frojo directrice artistique pour les bijoux Charlet interview 1nstant.fr

Valerie Frojo directrice artistique pour les bijoux Charlet interview 1nstant.fr

 

Le bijou selon Charlet

La directrice artistique Valerie Frojo de Charlet, cette maison centenaire de Marseille parle à 1nstant de ses créations et anticipe les tendances de l’automne.

Intemporel, rock, chic. Valérie Frojo, directrice artistique de Charlet, choisit ces trois mots pour définir l’esprit de cette maison de bijoux dont l’histoire commence en 1854 à Marseille. Trois mots qui encadrent avec brio la créativité d’une entreprise familiale (5ème génération), qui a su résister aux changements de société et de tendances grâce à son esthétique avant-gardiste, capable de parler à un public très large et assurément exigeant. 

Rien ne destinait pourtant la brillante créatrice à une carrière dans ce secteur. « J’ai découvert l’univers de la bijouterie/joaillerie lorsque j’ai épousé mon mari, sa famille évoluant dans ce milieu depuis plusieurs générations. C’est après la naissance de mes filles que j’ai eu envie de leur dessiner des bijoux. J’ai adoré ça, c’est donc naturellement que je me suis mise à penser des créations pour mes proches et moi. Après de longues années en tant que visiteuse médicale, j’ai décidé de transformer ma discrète passion en mon métier ».

La voilà donc devant son calepin, armée de ses crayons, toujours passionnée et souriante, donnant forme à son imaginaire à travers des croquis qu’elle confie ensuite à l’atelier de fabrication. Un lieu magique, niché en plein coeur de Marseille, dans un immeuble au charme Haussmannien où la lumière pénètre généreusement.

« C’est là qu’Anissa et Pauline, nos bijoutières, donnent vie à mes croquis– explique Valérie – Leurs mains de fées et notre matériel nous permettent de produire plus de 400 bijoux par mois. Nous sommes fiers de pouvoir satisfaire nos clients et nos revendeurs avec des délais courts. Chez nous, tout est »Made in France » ! »

A côté de cette créativité fidèle à des valeurs fortes, Charlet a développé un service de personnalisation pour tous ceux qui désirent que le bijou puisse partager un moment important et heureux de leurvie.

«Nous avons de plus en plus de demandes. Même si nous tenons à garder l’esprit de la marque, l’imagination de nos clients nous pousse à la réflexion pour nos futures créations. C’est un réel échange avec l’atelier. Nos clients apprécient cette proximité et ce côté « entreprise à taille humaine » – souligne la créatrice.

Ressent-elle ce vent nouveau qui secoue le secteur du bijou avec l’arrivée de femmes à la direction artistique des grandes maisons de haute joaillerie?

« Oui, c’est un secteur où la clientèle est majoritairement féminine, il faut quelqu’un qui les comprenne, qui les amène à oser! ».

Et l’audace ne fait pas défaut à Valérie, qui revendique, dans ses bijoux, un côté rock et libre. «Chez Charlet, on joue la carte du non conventionnel en dépareillant nos boucles d’oreilles, mais on peut également s’amuser à leur ajouter un de nos pendentifs. On twiste un collier classique en mixant nos chaînes, comme dans notre collection MASSILIA TRILOGIE par exemple (une chaîne diamantée formée par de petites perles, une chaîne tresse et une chaîne boules Massilia, reliées entre elles par 2  symboles-signature de Charlet, ndr). C’est une façon d’exprimer pleinement sa personnalité ! ».

Des créations qui se gardent toute une vie et qui se transmettent. «C’est leur côté intemporel, un atout qui fait qu‘un bijou peut sommeiller au fond d’une boîte et nous procure autant de plaisir quand on le retrouve ».

Si dans les nouveautés de l’été on a vu le bleu ciel de la magnésite et le rose pâle de la gorgone (un corail) faire leur apparition dans la collection ORIGINES COLORS, quelles seront les tendances du prochain automne/hiver?

«La lithothérapie a le vent en poupe, alors cet hiver nous porterons des pierres, des pierres et encore des pierres ! A Noël, attendez-vous à avoir des bijoux plus ludiques tels que le collier porte-écouteurs aux pieds de vos sapins ». By Silvia Manzoni.