Audrey décore avec Marnay et fils

Jamais potiche, mais éprise de céramique, la mannequin et actrice décroche un savant pied de nez et un coup de main délicat à l’art d’être soi avec sa marque d’arts de la table. 

Ah Audrey. Ceux qui la connaissent, même de loin, savent. L’humour, l’ingéniosité mêlés à un certain cynisme, bref, cette attitude et cette aura qui fait d’elle ce qu’elle est. Une minois parisien inclassable. Pas branchée ni branchouille, pas belle et tais toi, jamais à la surface mais dans le fond des choses, Audrey Marnay sait toujours, par un bon mot, donner du corps aux situations les plus superficielles. Aujourd’hui, son envie de concret et de créativité prend la forme d’une ligne de céramique peinte à la main baptisée Marnay et fils. Pour entrer dans le « dur » en quelque sorte. Pourquoi, comment ? Laissons donc Audrey répondre.

Tu viens de lancer ta première ligne d’assiettes en céramique fabriquées à Majorque. Qu’est ce qui t’attire dans l’artisanat ?
Un besoin de retour aux basiques, aux matières premières. Et puis, j’avoue qu’en étant plongée dans des univers créatif de part mon métier, je caressais depuis des années l’idée de créer moi-même quelque chose.

Tu avais déjà fait des collabs ?
Oui, avec Claudie Pierlot et Causse.

Pourquoi as tu décidé de te lancer sur le terrain de la déco ?
Il y a un an et demi, je venais de déménager et je ne trouvais pas les choses dont j’avais envie.

Concrètement, comment as tu fais le choix de la céramique ?
Je vais à Majorque depuis que j’ai 17 ans. Il y a là bas un potier que j’ai convaincu au bout de 6 mois de me faire des épreuves. Aujourd’hui, il produit les objets bruts que je peins à la main. Des séries de 300 pièces uniques…

Pourquoi avoir choisi la feuille d’olivier comme motif  ?
Parce que justement, c’est l’arbre de vie ! Un (re)commencement dans lequel d’ailleurs, mes trois fils m’accompagnent.

C’est la raison pour laquelle tu as appelé ta marque Marnay et fils ?
Oui, c’est une façon d’inscrire un lien. Et aussi parce que j’aime l’idée que cette notion d’artisanat se mêle à l’héritage.

Ton projet ne s’arrête pas à l’art de la table ?
Non ! Actuellement, en parallèle de mes assiettes, je projette de faire une applique. Je compte aussi développer des collaborations régulières avec d’autres céramistes et concevoir des objets en verre.

Comment travailles-tu ?
Je fais tout toute seule, donc cela met du temps. Le travail de la matière est très gratifiant ! Presque méditatif.

Comment vas tu commercialiser ta première ligne de céramique ?
Il y aura un e-shop et des pop-up store.

A découvrir sur son Instagram @marnayetfils et dans les stories de la belle rousse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *