THE ODDER SIDE: QUAND LE GLAMOUR RENCONTRE LA DURABILITÉ

Deux jeunes femmes sont à l’origine de cette jeune maison de mode engagée qui vient d’ouvrir sa première boutique à Amsterdam. Des pièces séduisantes qui donnent du bonheur et du pouvoir à des femmes bien dans leur temps. By Silvia Manzoni.

Beauté et confort, glamour et sustainability. La collection printemps-été de The Odder Side déroule ses pièces fluides et drapées en suivant ces 4 lignes directives. L’une ne va pas sans les autres. Une esthétique responsable qui constitue le point fort de cette jeune maison de mode née en 2015 de l’amitié entre deux jeunes polonaises, Justine Przygonska et Brygida Waclawek (études en Histoire de l’Art la première et en Psychologie la deuxième). Petit à petit, les deux créatrices ont construit leur chemin et ont ouvert leur première boutique, à Amsterdam.

Elles racontent à L1nstant leur engagement et expliquent pourquoi la mode a le devoir de s’inscrire dans cette démarche écologique.

Comment est né le projet de votre fashion house? Nous nous sommes connue en travaillant dans l’industrie de la mode et sommes devenues amies. L’idée de lancer notre propre marque est le résultat d’un heureuse conversation sur Facebook dans laquelle chacune de nous exprimait son amour pour les produits qui rendent les femmes plus belles et plus fortes. En 2015 sortait notre première capsule, composée de t-shirts, tops et robes timeless. Des pièces qui ont été tout de suite bien accueillies, permettant à notre marque de grandir rapidement. 

1NSTANT-THE-ODDER-SIDE-INTERVIEW
1NSTANT-THE-ODDER-SIDE-INTERVIEW

La durabilité était dans l’adn de la marque? Oui et elle a pris de l’ampleur dans nos dernières collections. Pas seulement dans le choix des tissus, mais aussi dans les processus de fabrication. Nous mettons tout en oeuvre pour que notre empreinte sur la planète soit la plus légère possible. Notre supply chain est courte, toutes nos collections sont fabriquées en Pologne, ce qui réduit notre carbon footprint et offre une complète transparence sur les étapes de production.

D’où viennent les tissus ? Nous passons beaucoup de temps à choisir nos fournisseurs, qui doivent non seulement nous garantir des démarches responsables, mais être fiables dans les livraisons. La plupart de ces matières (lin, laine, coton organique) viennent d’Europe. Nous sommes toujours à l’affût de nouvelles matières eco-friendly (95% d’entre elles sont certifiées telles que Oeko-Tex, GOTS ou Lenzing) et nous utilisons également des tissus recyclés.

Quels autres pratiques avez-vous adopté pour limiter l’impact sur la planète? La simplicité de notre style révèle notre amour pour la nature. Ensuite on a une vraie stratégie anti-gâchis: on ne jette pas les pièces non-vendues. Elles sont soit reproposées, soit recyclées, soit offertes. 

Quelles femmes vous inspirent? Toutes les femmes que nous rencontrons. Nos vêtements sont créés pour les rendre plus confiantes, heureuses et leur donner du pouvoir. On pourrait imaginer ces outfits comme une armure qui les protège des sensations et expériences négatives. Nous voulons qu’à travers nos collections elles se sentent mieux. 

Quel sont vos projets futurs? Cette saison marque un nouveau chapitre dans notre parcours. Nous sommes en train de transformer nos points de vente pour offrir une expérience globale de lifestyle à nos clientes: cela passe par l’intégration dans nos espaces d’autres marques de niche qui partagent nos valeurs et notre recherche de qualité. Nous voulons developper notre maison en ouvrant de nouvelles portes, en voyageant dans le monde, en faisant évoluer nos produits pour qu’ils soient l’expression de nouvelles formes de durabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *